Les calques de réglage

Les calques de remplissage ou de réglage, reprennent les options présentes dans les menus « Calque / Nouveau calque de réglages » et « Calque / Nouveau calque de remplissage ». La grande différence est qu’ici le réglage est appliqué de manière non destructive puisque vous pouvez toujours revenir sur ces paramètres.

Créez par exemple un calque de Niveaux. Comme vous pouvez le voir à la figure suivante, un masque de fusion est automatiquement associé à ce calque de réglage, pratique pour n’appliquer ce réglage qu’à une portion de votre image.

Ce calque agira sur tous les calques placés en dessous de lui. Si vous souhaitez n’affecter qu’un seul calque, vous pouvez sélectionner le calque de réglage et aller dans « Calques / Créer un masque d’écrêtage ». Ou plus simple, maintenez ALT et cliquez sur la ligne séparant les deux calques que vous souhaitez associer.

Les calques de réglages sont utilisés pour modifier la colorimétrie de votre image. Bien qu’assez intuitifs à utiliser, je vais vous faire un point sur les principaux d’entre-deux, pour que vous puissiez mieux comprendre leur fonctionnement.

Nous testerons les réglages sur l’image suivante :

 → TÉLÉCHARGEZ LE FICHIER SOURCE

Comprendre les niveaux :

Il vous suffit de double-cliquer sur le calque de réglage pour ouvrir la fenêtre des réglages. Le diagramme qui apparait représente la répartition des couleurs de votre image. À gauche les tons foncés, à droite les clairs.

En haut, vous avez la possibilité d’agir sur le masque associé à vos Niveaux. Vous pouvez agir sur sa densité, il sera ainsi plus ou moins transparent. Le contour progressif lui, vous permet d’atténuer progressivement la transition des bords de votre masque, passant d’une transition dure à une transition en dégradé.

Le menu déroulant vous permet de choisir d’agir sur l’ensemble des couleurs de l’image (RVB) ou sur les seules couches rouges, vertes, bleu qui la composent.

Les chiffres allant de 0 à 255 indiquent l’intensité lumineuse de la couleur. Allant de 0 pour le noir à 255 pour le blanc. Cela pour chacune des couches RVB de l’image.

Le triangle noir vous permet de gérer les tons foncés. Le triangle gris pour les tons moyens, le blanc pour les tons clairs. En poussant vers la droite le premier triangle noir, vous assombrirez les tons gris foncés de l’image. Le triangle blanc poussé vers la gauche éclaircie les tons clairs. C’est un moyen d’ajouter du contraste à votre image. Résultat à la figure suivante.

La barre du bas aura un effet inverse à ce que nous venons de voir. En allant vers la droite avec le curseur noir, les tons noirs deviendront gris foncés. Tandis que le curseur blanc permet d’assombrir les blancs de l’image. De quoi affadir rapidement une image. (figure suivante)

Les pipettes permettent de choisir quels doivent être les tons noirs, gris ou blancs de l’image. En sélectionnant avec la pipette noire une couleur sur votre image, Photoshop vous l’assombrira pour se rapprocher du noir.

Comprendre les courbes  :

Avec les niveaux vous aviez le choix entre agir sur les tons foncés, moyens et clairs. Ici, vous pouvez rajoutez plusieurs points sur la courbe, ce qui vous permet d’être plus précis.

Cela n’est pas toujours un avantage, il peut être bon de se contenter d’un outil plus simple afin d’apprendre à faire le maximum avec le moins de réglages possibles. À vous de choisir quel outil est préférable à utiliser suivant l’image travaillée. N’oubliez pas que plus vous apportez de modifications à la colorimétrie d’une image, plus elle va perdre en informations donc en qualité, ces outils sont donc à utiliser avec parcimonie ! Évitez des réglages aussi poussés qu’à la figure suivante.

Teinte saturation, luminosité contraste, balance des couleurs et autres réglages.

Même si avec les niveaux ou les courbes il est possible d’obtenir les mêmes effets, ces réglages rendent plus rapide la modification de paramètres précis et facilitent les corrections de dernière minute sur vos images.

Un petit mot au sujet du calque de réglages Vibrance qui pourrait être confondu avec de la simple saturation. La vibrance est sélective dans son choix des couleurs à saturer. Elle va augmenter la saturation des couleurs les plus ternes tout en prenant soin de ne pas trop pousser celles qui sont déjà très saturées dans l’image.

Voici pour les principaux réglages de correction colorimétrique. Ils sont à privilégier sur les réglages du menu du haut puisqu’ils vous offrent des actions réversibles. Tout comme les calques de remplissage de Couleur unie, Dégradé et Motif qui sont très utiles pour modifier rapidement les couleurs de vos créations.