Avec Photoshop, vous pouvez choisir très précisément vos couleurs. Vous pouvez les identifier à travers trois critères :

La TEINTE, la SATURATION et la LUMINOSITÉ.

Pour rappel, la teinte de l’image (rouge, bleu, vert etc.) ; la saturation c’est si la couleur parait très vive ou si elle semble salie par l’ajout d’autres couleurs (on parle alors de couleur dé-saturée) ; quant à la luminosité c’est simplement une couleur plus ou moins claire ou obscure.

Ne cherchez pas ce panneau sur Photoshop, il n’existe pas. ;) Je l’ai simplement créé à partir des infos que l’on trouve dans le sélecteur de couleurs, afin de vous présenter côte à côte ses trois paramètres.

Lorsque vous avez choisi une première couleur, variez seulement sa teinte, sa luminosité ou sa saturation. La nouvelle couleur s’harmonisera avec la première, sans s’en éloigner de trop. Il n’y a plus qu’à ajuster légèrement les autres paramètres pour affiner la couleur que vous souhaitez utiliser.

La teinte, la saturation et la luminosité déterminent l’ambiance dégagée par votre image. En effet, une ambiance joyeuse, de célébration, sera mieux rendue avec des couleurs vives plutôt que des teintes s’approchant du gris ou de couleurs froides. Avec des couleurs claires ou obscures ce n’est pas le même ressenti qui sera dégagé. De la même manière qu’une grotte obscure ou la banquise ne nous font pas le même effet visuel et apportent ainsi leur propre ambiance.

Mais pour avoir une ambiance, encore faut-il faire un choix de couleurs. C’est là que le nuancier entre en jeu. Je rappelle qu’un nuancier est simplement un choix de couleur que vous effectuez AVANT la réalisation de votre image. Quelques exemples à la figure suivante, observez comme le choix des couleurs influence l’émotion dégagée.

Concevoir une image demande de répondre à beaucoup de questions, autant ne pas avoir à se poser toutes ces questions pendant la conception même de l’illustration finale. C’est pour ça qu’il est important de choisir les couleurs dans un travail préparatoire. Il s’agit simplement de résoudre le maximum de questions avant de vous lancer dans l’illustration finale. Cela vous permet de travailler l’esprit libre et de laisser libre cours à votre ressenti.

Il suffit de changer les couleurs d’une image pour en changer l’ambiance. À la figure suivante, nous passons ainsi à une ambiance nuit. Cela grace à l’utilisation de teintes secondaires (avec du violet pour l’eau au lieu du bleu) et de couleurs dé-saturées et moins contrastées.